Accès direct au contenu

Montpellier Agglomération

Recherche simple

Accueil > Spectacles > Sur réservation

Sciences, Culture, Odysseum

Vacances sur Altaïr

L'aventure d'une luciole et d'un papillon de nuit qui partent dans un vaisseau spatial pour connaître la vraie nature des étoiles.

Spectacle pour le jeune public conseillé à partir de 5 ans. 

Durée de la séance : environ 45 min. (durée du film : 21 min.)

Production : Communauté d’Agglomération de Montpellier / Planétarium Galilée
Réalisateur : Pierre Goismier
Scénario : Jean-Marc Bouzigues
Producteur délégué : Michel Kimmel -Studio K Languedoc
Première sortie : le samedi 18 décembre 2004

Depuis 2004, les droits de diffusion de ce film ont été cédés à plusieurs planétariums :
Planétarium de Muju (Corée du Sud) ; en Pennsylvanie ; Planétarium de Cappelle-la-Grande (Dunkerque, France) ; de Ludiver (Manche, France) et Zeeuswsplanetarium (Hollande)...

Bande annonce du film "Vacances sur Altaïr" (1min 12sec) :

 
 

Résumé : Une luciole et un papillon de nuit se disputent depuis toujours. La luciole croit que les étoiles sont des lucioles géantes, le papillon pense que ce sont des lampadaire. Ils décident d'en avoir le coeur net. Ils vont partir dans un vaisseau spatial à la recherche des étoiles.

Thème scientifique : étoiles et planètes.
Il s'agit de faire comprendre que les étoiles et les planètes sont des astres extrêmement différents, même si, quand on les observe à l'oeil nu, on a l'impression que rien ne les distingue. Trois types de différences sont illustrées : les différences de taille et de distances, le fait que les étoiles rayonnent leur propre lumière tandis que les planètes ne font que réfléchir la lumière du Soleil, et le fait que les planètes tournent autour du Soleil.




Le synopsis du scénariste, Jean-Marc Bouzigues :


L'histoire commence par une vue du ciel étoilé. Une lumière se détache et virevolte : c'est une luciole qui se présente à nous. Il s'appelle Lum. Un autre personnage fait son entrée. C'est Bog, un papillon de nuit, un gros costaud avec une tête de mort dans le dos et des bottes de moto... Les deux comparses se [JPG - 1 Mo]détestent depuis leur petite enfance.

Dans un flash-back, on voit un oeuf en train d'éclore. La petite chenille qui en sort en se tortillant pousse alors son premier cri. C'est Lum. A côté de lui, un autre oeuf se fendille. C'est Bog. On reconnaît tout de suite le bébé chenille papillon de nuit. Malheureusement, le papillon reste coincé dans son oeuf et bascule. Il est comme prisonnier d'un culbuto et il se cogne la tête. Lum se met à rigoler en le montrant du doigt. Bog, vexé se met à le taper.

[JPG - 1 Mo]La même scène se répète aujourd'hui. Lum fait un commentaire déplacé... et il se retrouve évacué en ambulance (deux lucioles bleues qui clignotent comme des gyrophares)

A peine remis de ses blessures, Lum décide d'aller consulter un vieux sage pour trouver une solution. Le vieux sage lui explique alors qu'il peut aller demander l'aide des étoiles. On raconte que sont des lucioles géantes qui vivent dans l'espace. Lum imagine alors une luciole format Schwarzenegger en train d'assommer le vilain (et minuscule) papillon.

De son coté, Bog, qui en a marre de se faire traiter d'imbécile, va lui aussi consulter une sorte de vieil hippie. On lui conseille d'aller voit les étoiles : d'après la tradition, ce sont des lampadaires géants autour desquels tous les papillons de nuit de l'univers se réunissent. C'est une immense source de savoir.

Les deux insectes discutent alors des deux théories et menacent d'en arriver aux mains...

[JPG - 1 Mo]Pour en avoir le coeur net, ils décident aussitôt de s'engager chez Ariane Espace. Après avoir passé un test en centrifugeuse et grâce à la magie du cinéma, ils sont acceptés sans problèmes. Ils sont admis comme cosmonautes : ils vont partir dans l'espace !

Munis de leur combinaison, ils sont fermement sanglés dans l'habitacle d'une énorme fusée. Bog a envie de faire pipi... Mais le compte à rebours commence. La partie lumineuse de Lum passe successivement du rouge à l'orange et finalement au vert pour le signal de décollage ! La fusée s'arrache du sol dans un vrombissement de fin du monde.

En quelques secondes, voilà nos héros projetés dans l'espace. Le silence succède au vacarme. Après une pause pipi, qui leur permet d'admirer le spectacle de la Terre vue de l'espace, ils se consacrent à leur mission. [JPG - 1 Mo]

Ils ont repéré une des étoiles les plus lumineuses. Ils programment la destination sur l'ordinateur de bord parlant. Ce dernier leur fait sans arrêt la leçon. (il ressemble beaucoup aux voix des voitures qui vous demandent d'attacher votre ceinture).

A leur grande surprise, l'étoile scintillante va s'avérer être la planète Vénus. L'ordinateur de bord leur explique alors le phénomène de réfraction. Ils en profitent tout de même pour visiter un peu la planète nuageuse. Ils survolent de spectaculaires canyons et une chaîne de volcans éteints.

[JPG - 1 Mo]Un peu vexés, ils repartent dans l'espace, cette fois-ci en direction d'Altaïr qui elle est une vraie étoile. Ils découvrent alors quelques unes des merveilles du système solaire avant de plonger vers l'inconnu.

Le voyage est long, très long. Lum et Bog s'ennuient un peu. Ils jouent aux jeux auxquels les enfants jouent en voiture : devinettes idiotes, disputes, bouderies...

Enfin, ils arrivent à Altaïr. Ils découvrent qu'il n'y a ni lucioles géantes ni rassemblements cosmiques de papillons. Ils avaient tort tous les deux. Les étoiles ne sont que des boules de gaz enflammés. L'ordinateur leur explique alors que notre soleil est lui aussi une étoile.

Bog et Lum sont éberlués. Ils reprochent à l'ordinateur de ne pas l'avoir dit avant. Ca leur aurait évité de faire tout ce trajet pour rien. L'ordinateur rétorque qu'on lui avait rien demandé et que c'était pas sa faute s'il avait affaire à des imbéciles. [JPG - 1 Mo]

Bog, rendu furieux se met à taper sur le tableau de bord pour faire taire l'ordinateur ! Il le détraque complètement et la sonde part en vrille. C'est la panique à bord. Il essaie de reprendre le contrôle des commandes mais il appuie malencontreusement sur le bouton de siège éjectable. Il se retrouve éjecté dans le vide !

[JPG - 59 Ko]N'écoutant que son courage, Lum s'élance à sa poursuite en se jetant à son tour dans le vide spatial. Il réussit à le rattraper miraculeusement au vol. Heureusement il avait pris la précaution de s'attacher à un câble. Grâce à un effort héroïque, il parvient ensuite à le ramener à bord.

A bout de forces, ils reprennent leur souffle tant bien que mal. Ils se croient alors tirés d'affaires, mais leur répit est de courte durée. Ils doivent maintenant faire face à un autre problème. L'ordinateur est complètement hors d'usage : ils sont perdus dans l'immensité de l'espace interstellaire, leur vaisseau à la dérive.

Un peu paradoxalement c'est Bog qui va fournir la solution. En effet, il se souvient que le soleil est une étoile jaune au milieu d'étoiles rouges. Il avait bien regardé en arrière quand ils s'en allaient.

Et effectivement, ils arrivent bientôt en vue de notre belle planète bleue. Ils vont retrouver la terre, leur maison, leurs amis. Le soulagement et l'émotion qui étreignent les deux petites bestioles sont immenses. Ils ont finalement beaucoup appris de ce voyage et surtout ils sont devenus amis. Lum promet solennellement [JPG - 904 Ko]de ne plus traiter le papillon d "imbécile" et Bog promet de ne plus taper personne, même pas un ordinateur récalcitrant.

Le retour au pays s'avère triomphal. On leur offre même une grande parade avec pluie de confettis comme à New-York .

Le soir venu, les deux nouveaux amis contemplent les étoiles et discutent ensemble. Ils se remémorent leurs aventures et se lancent même dans la philosophie métaphysique :

[JPG - 663 Ko]Lum (philosophe et poète)
On se sent tout petit, hein ?

Bog (beaucoup plus pragmatique)
Mais, tu es tout petit !





Publié le 7 février 2011

 

__________________________________

Qu'est ce qu'une séance de Planétarium?


Une séance de planétarium dure en moyenne 45 minutes.
Le spectacle qui est proposé comprend deux parties, un film sur le thème des planètes, des galaxies ou de l’espace, selon la séance choisie, et une explication en direct des phénomènes astronomiques par un animateur.
Photo : Eric Jondreville

Imprimer au format PDF Imprimer au format PDFHaut de la page